02 décembre 2014

Interpellation des parlementaires

Bonjour à tous,

Comme vous le savez la loi de 2005 sur l’égalité des chances a imposé des contraintes de mise en accessibilité de tous les espaces accueillant du public en France avec une date limite de réalisation au 1er janvier 2015.

En 10 ans, les dispositions de cette loi ont fait évoluer l’état de l’accessibilité de nombreux espaces publics : voiries, transports, bâtiments, cinémas, services public, commerces etc… Mais le travail est loin d’être achevé et encore trop de lieux sont inaccessibles aux personnes handicapées à 1 mois de cette échéance !
Malgré notre mobilisation au quotidien pour faire avancer l’accessibilité et nos cris d’alarme, le gouvernement est sur le point de faire ratifier une ordonnance qui rallonge une nouvelle fois les délais de mise en accessibilité et qui assouplit les obligations.  

Aujourd’hui, l’APF est à l’initiative d’un collectif inter associatif pour l’accessibilité universelle qui réuni 13 associations nationales s’insurgeant contre ce projet d’ordonnance. Vous trouverez dans un précédent article une note explicative de ce collectif.

L’APF au niveau national continue d’interpeler le gouvernement pour faire abroger cette ordonnance. Au niveau départemental la délégation continue d’interpeler nos élus locaux, députés et sénateurs et la presse, pour faire basculer ce projet.

Vous : Adhérent, sympathisant APF,  pouvez également jouer un rôle pour faire changer les choses. En pièce jointe, à la fin de l'article nous vous transmettons un modèle de courrier que vous pouvez reprendre ou simplement signer individuellement et envoyer au député, sénateur de votre circonscription (vous trouverez la liste et leurs coordonnées en pièces jointes à la fin de l'article).

La revendication ne se fait pas toujours dans la rue elle peut aussi avoir son efficacité si chacun d’entre nous interpellons nos élus pour qu’ils votent en faveurs des attentes de leurs concitoyens.

Nous espérons que vous vous serez nombreux à signer ce courrier et à l’envoyer à nos députés et sénateurs qui ne pourrons qu’être marqué par notre désapprobation unanime de ce nouveau report

De notre liberté d’aller et venir comme tout citoyen.

Le combat continue !
Avec nos salutations associatives et militantes.

Bien cordialement.
Jean Marc MALDINI
Représentant départemental APF de l’Ain

- Lettre type pour les députés
- Lettre type pour les sénateurs
- Liste et coordonnées des députés
- Liste et coordonnées des sénateurs

Les commentaires sont fermés.